•                                                                                            LA DANSE DU SOLEIL

     

    Les cérémonies que nous décrivons sont des rites sacrés traditionnels, appartenant uniquement aux amérindiens (native Americans) et sont conduites par un medecine man traditionnel et des guides. 

     • Wiwanyag Wachipi - the sun dance ceremony 

      Cérémonie de la danse du soleilElle a été offerte au peuple Lakota par la White Buffalo Woman (la femme bisonne La cérémonie de la danse du soleil est respectée pour son caractère sacré et comme tout rite sacré, elle est conduite par un medecine man t T Traditionnel et des guides. 

    Beaucoup de règles sont à respecter :

      • le lieu, 

      • l'arbre choisi,

      • la cérémonie avant de le couper, 

      • les règles à respecter pour le porter, 

      • autre cérémonie avant de le déposer sur l'axe du cercle de la sun dance

    C’est le rite majeur de la spiritualité des natives des plaines. De nos jours la cérémonie de la danse du soleil a lieu en clan, par famille et non plus par grands rassemblements intertribaux. Elle a lieu une fois par an pendant le solstice d’été, durant la pleine lune, de mi juin à fin juillet pendant 4 jours.

    C’est une prière au Grand Esprit, une reconnaissance du pouvoir des forces de l’univers.

    Le soleil est honoré ainsi que Maka Ina (la Terre mère), Tate’Tobe (les quatre vents) et Wakinyan 

    (les forces du tonnerre). Les danseurs remercient Tanka Wanka de laisser la vie sur la terre, de pouvoir exister, c’est une offrande. 

    La cérémonie de la danse du soleil se passe dans un cercle sacré. Il se forme autour un autre 

    cercle où se tiennent ceux qui viennent soutenir les danseurs. Une femme sacrée peut être choisie pour représenter le côté féminin de la création, elle s’assoit près du lieu sacré et reste avec les danseurs durant les quatre jours

    .La personne qui mène les danseurs a fait les rêves nécessaires permettant de mener la cérémonie.

     

    C’est 4 jours de jeûne complet et de danse face au soleil, de son lever à son coucher pour que l’esprit et la force descendent sur les danseurs.Le soir il y a une sweet loge (Inipi) pour se purifier. Chacun choisit son jour pour le perçage,C’est souvent le 4ème jour. L’homme medecine perce la chair à l’aide d’un crochet situé à l'extrémité d'une corde, elle-même amarrée à l'Arbre de vie qui a été coupé et dressé au centre de l'aire de danse. L’incision se fait sur la poitrine, le dos ou le bras.

    On pouvait aussi glisser la serre sous la peau et la recouvrir avec elle pour qu’elle reste maintenue à l’intérieur du corps.

    C’est le symbole du cordon ombilical, corde reliant le danseur à l’énergie, à l’arbre de vie.De nos jours les danseurs sont reliés à l’arbre central par une corde passée autour de l’alène qui est dans la chair.Accroché, le danseur approche de l’arbre 4 fois, le touche 4 fois (4 points cardinaux). 

    Après chaque approche il repart à reculons pour tendre la corde et il prie.

    Pour se libérer, il tire fort en arrière et la chair éclate dégageant l’alène où la serre est fixée à l’intérieur. Ceci a pour but de couper l’ego.

    Chaque tribu pratique ses propres rituels et ses propres danses, mais ces cérémonies possèdent nombreux traits communs, comme la danse, les chants, les prières, le tambour, les visions, le jeûne, et dans certains cas, le perçage de la poitrine ou du dos.Dans le passé l’homme medecine fixait une serre d’aigle dans la peau. Après avoir ouvert la chair avec la serre d’aigle on glissait une alène de bois à laquelle on fixait la serre, raccordée à l’arbre 

     

                                                                                                                      Ecrit par  Evelyne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    333  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


bloggerEnglishEnglishespañolItalianobloggerdeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語blogger한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Le Blogger